Pour la paix : tolérance zéro envers les violences faites aux femmes et aux filles


COMMUNIQUE : JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2013

L’agenda mondial des gouvernements locaux et régionaux pour l’égalité

La Commission permanente de CGLU pour l’égalité des genres et l’ensemble de l’Organisation mondiale Cités et Gouvernements Locaux Unis se joignent à tous leurs partenaires et, en particulier, aux femmes élues et à leurs associations, afin de célébrer la Journée internationale de la Femme 2013.

CGLU appelle les gouvernements locaux et régionaux du monde entier à condamner les violences faites aux femmes et aux filles et encourage ses membres à promouvoir l’Agenda mondial de Paris des gouvernements locaux et régionaux pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale.

« Nous ne pouvons pas concevoir un monde pacifique et durable si les violences faites aux femmes et aux filles continuent d’être tolérées. Il est de notre responsabilité d’y mettre un terme en créant de nouvelles politiques et en changeant les mentalités. » Anne Hidalgo, Première adjointe au Maire de Paris et Présidente de la Commission permanente de CGLU pour l’Egalité des genres.

Les femmes sont encore largement sous-représentées dans les instances de prise de décision, et ce dans tous les domaines de la vie politique, économique et sociale, alors même que leur pleine participation est essentielle pour répondre aux défis auxquels l’humanité est confrontée.
Les gouvernements locaux et régionaux doivent s’engager à : 

I.      Encourager une participation accrue des femmes dans la prise de décision locale afin de garantir une représentation égale et d’œuvrer au succès de l’agenda du développement post-2015 ;

II.   Placer l’égalité entre les femmes et les hommes en tête des priorités des politiques publiques locales et promouvoir une prestation de services qui contribue non seulement à l’amélioration de la condition des femmes, mais aussi à l’affirmation de leur potentiel ; 

III. Contribuer à un monde plus sûr, en particulier pour les femmes qui sont généralement les plus vulnérables à toute forme de violence.  

La clé d’un futur durable résidera dans la solidarité mondiale et sa tendance à renforcer la coopération internationale entre les gouvernements centraux, locaux, régionaux et la société civile, afin de faire tomber les barrières empêchant la participation des femmes à la prise de décision locale. 

CGLU souhaite rendre un hommage particulier et, par la même occasion, célébrer le travail effectué par les réseaux de femmes élues locales de METROPOLIS, du CCRE, de CGLUA-REFELA et de FLACMA-REDLAMUGOL. CGLU salue également le travail mené par l’Union interparlementaire et la Commission Huairou. Toutes ces institutions n’ont jamais manqué d’encourager le leadership des femmes et l’égalité.   
CGLU espère continuer à collaborer avec ONU Femmes, ONU Habitat et tous les autres partenaires du développement afin d’œuvrer à un monde plus équitable en 2013.