37e Assemblée générale de l'AIMF

L'apport des femmes dans la réalisation des ODD reconnu et renforcé

À l’occasion de la 37e Assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) du 19 au 22 juin 2017 à Montréal (Canada), l’apport au quotidien des femmes leaders dans la réalisation des Objectif du Développement Durable (ODD) a été reconnu et surtout renforcé.
C’est dans ce sens que l’Aimf a proposé une mise en perspective des apports et des attentes des femmes entrepreneures à l’égard des collectivités locales, et a lancé une réflexion sur la nécessité d’une structuration sous-régionale des réseaux de femmes.
L’objectif étant de susciter un travail en commun entre élus locaux et jeunes leaders au profit du développement des territoires des villes francophones.
Le symbole de cet engagement du réseau mondial des élus locaux francophones a été matérialisé par la remise solennelle du premier Prix AIMF de la femme francophone à la Tunisienne Cyrine Ben Romdhane. Avec pour marraine, la présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA) et maire de Bangangté (ouest-Cameroun), Célestine Ketcha Courtès.
Pendant la double manifestation de Montréal (la 37è Assemblée générale de l'AIMF et le XIIè Congrès mondial de Métropolis) des femmes leaders ont animé avec entrain des panels portant sur des questions d’actualité telles que : le Vivre-ensemble, la lutte contre les changements climatiques, les services essentiels (l’accès à l’eau, l’assainissement, la gestion des déchets, le planning familial), etc.
La déclaration de Montréal pour le climat proclamée le 22 juin 2017 indique que les femmes ont «un rôle éminent à jouer auprès des gouvernements locaux» et prend un «engagement plein et entier à ce que les femmes assument une place égale et effective dans la gouvernance des villes et gouvernements locaux ainsi qu'un leadership en matière de développement économique et social, et à ce qu'elles aient accès à tous les services sur une base égale».
Fort de sa riche expérience en matière de gouvernance locale, Mme Ketcha Courtès a accompagné l'AIMF dans la mise sur pied du Réseau des femmes leaders Maghrébines.
«Je suis ravie qu’au congrès de l’Aimf, l’accent ait été mis sur les femmes et l’importance de leur mobilisation en réseau pour renforcer leur impact sur le développement des territoires. La femme a occupé une place de choix dans la plupart des thèmes débattus», a reconnu Mme Ketcha Courtès, de retour de la capitale Québécoise à la tête d’une délégation de femmes maires, d’opératrices économiques et de responsables d'associations d'Afrique et du Cameroun.